Réclamations - Médiation 

Afin d’entretenir une relation de confiance avec ses sociétaires, l’Union Mutualiste Retraite est à leur écoute pendant toute la durée de leur adhésion et attentive à toute expression d’insatisfaction.

ADRESSER UNE RÉCLAMATION À L’UMR

En cas de désaccord, nos conseillers relation adhérent sont à votre disposition pour vous apporter toutes les explications sur le fonctionnement de votre contrat et la gestion de vos demandes. Vous pouvez les contacter par téléphone au 02 28 44 46 00, du lundi au vendredi, de 9h à 18h.

 

Si la réponse fournie ou la solution apportée ne vous satisfait pas, vous pouvez adresser une réclamation écrite à l’attention du service réclamations :

 

 

Nous accuserons réception de votre demande dans les 5 jours suivant sa réception si nous ne pouvons pas vous répondre dans ce délai. Votre demande sera ensuite traitée dans un délai maximum de 30 jours, sauf circonstances particulières justifiant d'un délai plus long dont vous serez informé(e).

Faire appel à la médiation

Si votre désaccord persiste, vous pouvez saisir le médiateur de la Mutualité Française :

  • A l’aide du formulaire en ligne sur le site www.mediateur-mutualite.fr
  • Par courrier à Monsieur le Médiateur de la Mutualité Française - FNMF -  255, rue de Vaugirard - 75719 Paris cedex 15

 

Le recours à la médiation est gratuit.

 

Le médiateur rend un avis motivé dans un délai maximum de 3 mois suivant la réception du dossier complet. Si la question soulevée est particulièrement complexe, un nouveau délai pourra être fixé.

 

Cet avis sera notifié à chaque partie qui devra informer le médiateur de son acceptation ou de son refus de la solution proposée. La procédure de médiation sera alors clôturée. Il est possible de mettre fin à cette procédure à tout moment.

 

A savoir

Le médiateur ne peut être saisi qu’après avoir tenté de résoudre le litige directement auprès de l’UMR, par une réclamation écrite.

Un litige ne peut pas être examiné par le médiateur :

  • s’il a été précédemment examiné ou s’il est en cours d’examen par un autre médiateur ou un tribunal,
  • si la demande de médiation est introduite plus d’un an après la réclamation écrite.